Présentation de la FCCM

PRÉSENTATION

La Fédération des ciné-clubs de la Méditerranée (FCCM) est une association (Loi 1901) d’éducation populaire. Elle est agréée par le Centre National de la Cinématographie et par le Ministère de la Jeunesse et Sport. Elle est habilitée à diffuser la culture par le film.  Elle regroupe des ciné-clubs situé sur tout le territoire national. Le siège social de l’association est à Béziers.

BUTS

La FCCM vise à promouvoir :

— l’art cinématographique comme outil de lien social, de citoyenneté, de développement de l’individu, d’interrogation sur le monde, sur l’être humain, sur soi-même ;

— un certains cinéma qui instille le doute sur les certitudes du présent. Ce doute qui sape nos idées toutes faites, nous interroge, nous aide à nous construire, à nous rendre meilleurs.

Et donc, les objectifs sont de :

— promouvoir l’art cinématographique et plus spécifiquement des œuvres de qualité, récentes ou du patrimoine ;

— défendre un cinéma qui est peu programmé en exploitation commerciale ;

— amener le cinéma là où il n’existe pas : dans les villages, les quartiers, les écoles (de la maternelle à l’université), dans la rue, les hôpitaux, les prisons, etc ;

— permettre à des publics variés de « rencontrer des films » de toutes les cultures du monde ;

— former le public par des présentations et débats contribuant à la connaissance des œuvres et des moyens d’expression de cet art ;

— participer à la survie d’un cinéma qui demande à être accompagné ;

— tendre à mettre en valeur humanisme et citoyenneté.


ACTIONS

— la FCCM soutien les ciné-clubs par l’offre d’un service personnalisé. Elle guide les ciné-clubs dans la mise au point de leur programmation annuelle, et, éventuellement dans la mise au point de manifestations thématiques ponctuelles.  Elle assure la réservation des films auprès des ayants droits et leur acheminement. Pour chaque film programmé, elle fournit une documentation aux animateurs des ciné-clubs ;

— la FCCM est membre de la Coordination des fédérations de ciné-clubs (COFECIC) qui regroupe les cinq fédérations françaises de ciné-clubs ;

— la FCCM, par l’intermédiaire de la COFECIC achète les droits non commerciaux de films. Ces films sont proposés aux ciné-clubs à des tarifs abordables ;

— la FCCM négocie en faveur de ses ciné-clubs les meilleurs tarifs de location ;

— la FCCM organise la Rencontre cinématographique de Pézenas, depuis 1962. Chaque année, durant la première semaine des vacances scolaires de février, La Rencontre se consacre à la cinématographie soit d’un pays soit d’un réalisateur. Elle propose également des documentaires, des courts métrages et des hommages. Dans l’esprit ciné-club, les 53 séances sont présentées et suivies d’une discussion entre le public et les invités — une dizaine chaque années ;

— la FCCM est membre du collectif Regard sur le cinéma algérien et à ce titre propose des films algériens, des invités dans le cadre de cette manifestation annuelle ;

— la FCCM offre une formation à la présentation de film avec le concours de membres des ciné-clubs ;

— la FCCM travaille en partenariat et en réseau avec les collectivités, les organismes culturels, les associations dont les objectifs culturels rejoignent les siens ;

— la FCCM organise deux séjours cinéphiles chaque année : l’un en mars, à Toulouse, au Cinélatino, Rencontres de Toulouse ; l’autre en septembre, à Venise, à la Mostra.

HISTORIQUE DE LA FCCM

L’histoire de la Fédération des ciné-clubs de la Méditerranée (FCCM) est celle d’un combat contre toutes les entraves à la liberté de connaissance et d’expression.

Lorsque la Fédération française des ciné-clubs a dû mettre fin à ses activités en 1989, de nombreux animateurs n’ont pas voulu abandonner le mouvement ciné-club, convaincus du rôle fondateur que celui-ci a joué dans l’élaboration de la politique culturelle de notre pays en faveur du cinéma. Rejoints et soutenus par d’autres responsables de structures et de festivals, ces défenseurs de l’engagement associatif ont résisté et se sont organisés en fédération, créant la FCCM.

À ce jour, la richesse et la diversité des actions menées par la FCCM prouvent que les animateurs ont eu raison d’avoir pérennisé ce mouvement d’éducation populaire habilité à diffuser la culture — ou plutôt — les cultures, par le film.

Comptes-rendus des assemblées générales

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 21 10 JUIN 2017 À NARBONNE : ]
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES 21 ET 22 mai 2016 À BÉDARIEUX : [»]
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES 29 ET 30 mai 2015 À BÉZIERS : [»]
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES 17 ET 18 mai 2014 À NARBONNE :
[»]
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES 4 ET 5 mai 2013 À ODEILLO :
[»]
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES 12 ET 13 mai 2012 À COLLIOURE :
[»]

ciné-club la caza à pompéjac

Le ciné-club est situé à Pompéjac, petite commune d’environ 250 habitants, en Haute Lande Girondine. Le cinéma, l’image sont des disciplines artistiques, messagères d’idées et d’émotions. Notre volonté, en créant le ciné-club la Caza (casa ou Cazau: maison en gascon), c’est de donner à voir, à partager, à discuter autour d’un film, d’une œuvre. C’est également de réunir les générations et habitant(e)s descommunes environnantes pour une projection mensuelle, de programmer des rencontres avec ceux qui contribuent à leur création et d’en débattre dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Notre mot d’ordre : organiser des projections afin de susciter des réflexions collectives et populaires et de créer des liens. Les projections sont précédées d’une auberge espagnole.

— INFOS PRATIQUES
Les séances mensuelles ont lieu le samedi à 21h00 à la salle communale de Pompéjac
Site Internet [»]
Facebook du ciné-club La Caza [»]
Stéphane Levacher | 06 30 48 37 67 | cineclublacaza@orange.fr