Édito 59RCP

L’an dernier, dans ce même éditorial, j’écrivais « les années se suivent et ne se ressemblent pas ».

Nous n’étions pas au bout de nos surprises.

En quittant les pays nordiques, nous ne savions pas encore que, quelques semaines plus tard, nous allions découvrir un monde étrange entre confinements, attestations de déplacements, masques et gel hydroalcoolique. Un monde sans cinéma qui paradoxalement aura certainement inspiré beaucoup de scénarios que nous découvrirons dans les années futures.

Pour l’heure, le scénario du déconfinement nous permet de ne pas rompre la tradition du rendez-vous annuel de la Rencontre.
Mais, pour cette 59e édition nous avons une vedette mondiale qui s’est invitée dont nous devons tenir compte, une vedette exigeante sur les mesures de sécurité : la Covid 21.
Cette année n’est donc pas une année comme les autres, les restrictions sanitaires nous ont obligés à réduire notre formule habituelle de neuf à six séances journalières.

Tout ceci ne nous a pas empêchés de pouvoir vous proposer une édition passionnante d’abord avec les filmographies du Brésil et du Portugal.
Des spécialistes, Jacques Lemière pour le Portugal, Sylvie Debs et Flavia Vargas pour le Brésil nous accompagneront toute la semaine.

Nous allons revisiter, en sa présence, la filmographie de Dominique Cabrera, une réalisatrice qui a alterné documentaires et fictions, toujours empreints d’une grande humanité.

Maryline Canto, comédienne à la filmographie impressionnante, réalisatrice, nous proposera sa carte blanche.

Pour ce qui est des découvertes, nous verrons trois films de l’ACID.

Vous trouverez dans les pages qui suivent tous les détails de la programmation ainsi que les informations pratiques. Quelques changements se sont imposés aussi pour l’organisation des repas.
Je demanderai à notre public d’être particulièrement coopératif et compréhensif envers notre équipe de bénévoles pour que celle-ci garde le plaisir de la Rencontre et n’endosse pas le rôle de « contrôleur » permanent.

Merci, merci à nos invités, nos partenaires, notre public, à l’équipe organisatrice de cette Rencontre d’être présents pour ce qui doit rester une semaine magique.

Marc Gilmant